top of page

Evelyne de Behr, porteuse du projet LOSANGE

Artiste plasticienne aux créations exposées et récompensées dans plusieurs centres d’art contemporain en Belgique et en France, le travail d'Evelyne de Behr explore la perception de l’espace environnant, les processus de transformation et de détérioration, ainsi que les métamorphoses éco-physiques et chromatiques qui en résultent. Tout au long de son œuvre, le sens émerge à travers la décontextualisation des objets et des images et leur inscription dans le lieu spécifique d'exposition.

En 2015, Evelyne de Behr lança son premier projet Le Prisme, dédié à la diffusion de l’art visuel contemporain. À la suite de son stage en 2021 au Centre d’Art Contemporain WIELS au côté de la curatrice Charlotte Friling, elle fut à l’origine du projet Sound of Silence en 2022. Celui-ci vise à repenser la conception et la production d’expositions d’art contemporain dans une optique d’impact zéro carbone. Ce projet est actuellement soutenu par les Nations Unies.

Par ailleurs, conjointement au collectif Mur.mur.e, elle participa également à l’élaboration d’une émission de radio diffusée sur Radio Campus, à Bruxelles, traitant des questions de genre et donnant la parole aux artistes femmes bruxelloises.

La genèse du projet

Composer entre vie d’artiste, de femme et de mère est un des éléments majeurs de la recherche artistique d'Evelyne de Behr. Ce questionnement l’a également amenée à entreprendre à 45 ans un Master en Gestion Culturelle à l’ULB (2019-2021) afin de mieux comprendre l'écosystème dans lequel elle évolue et de réfléchir aux difficultés et au manque de visibilité auxquels elle a été confrontée au cours de sa carrière.

Dans le cadre de ce Master, Evelyne de Behr a consacré son mémoire sur la problématique de la visibilité des artistes femmes, et plus spécifiquement sur la politiques d’acquisition des œuvres au sein des collections de la FWB et du MAC’s (2000-2020) au prisme du genre. Il en ressort que les femmes sont extrêmement minoritaires dans ces collections.

En effet, seulement 30% des œuvres acquises par la FWB et le MAC’s sont des œuvres de femmes. Ce chiffre tombe à 6% pour les femmes artistes Belges dans la collection du MAC’s, vitrine del’art actuel en FWB. Or les jeunes femmes sont présentes à 70% au sein des écoles d’art en FWB.

Face à ce constat naquit donc en 2023 le projet de l'espace d’exposition LOSANGE, destiné aux artistes et curateur.ice.s d'art contemporain, dont l’objectif est de renforcer la visibilité des artistes femmes (sans pour autant en exclure complètement les créations masculines). LOSANGE est une réponse singulière et novatrice à cette problématique, interrogeant ainsi l’espace domestique, le transformant en un espace ouvert aux questions et débats sociétaux, et visant à mettre en avant le travail des artistes femmes.

Ce lieu vise aussi à instaurer un plus grand rapport de proximité entre les œuvres, le public et les artistes. De ce fait, le projet vise à démystifier l’art contemporain auprès de différents publics. L’intimité est au cœur du projet, exposant les œuvres au sein même d'une maison privée et assurant l’accompagnement du public par les porteurs de projet, artistes et curateur.ice.s eux.elles-mêmes.

« La question de l’atelier dans la maison et de l’émergence du travail depuis un lieu spécifique est une thématique récurrente dans mon travail artistique. Les questions liées aux frontières entre l’espace intime et l’espace de travail sont régulièrement mises en espace à travers des expositions. La rencontre avec mon compagnon, notre déménagement avec les enfants dans une grande maison Art Nouveau a créé le désir d’ouverture et de partage de l’espace à d’autres artistes. Inviter d’autres artistes, dont des femmes prolonge mon propre travail. »

-Evelyne de Behr

0S2A4046.jpg
Veys 5951.jpg
0S2A3944.jpg
0S2A4212.jpg
WhatsApp Image 2024-03-07 à 10.16.14_fcc28a03.jpg
bottom of page